Conseils & actus contouring et strobing

Quelle est la différence entre le contouring et le strobing ?

Pour redessiner ses traits, deux tendances maquillage divisent la sphère beauté : le strobing et le contouring. Nul besoin pourtant de les opposer, elles sont tout simplement différentes, voire même, complémentaires. Décryptage croisé.
Quelle est la différence entre le contouring et le strobing ?

Le contouring : redessiner ses traits
La technique du maquillage contouring repose sur l’utilisation de tons clairs et foncés pour sculpter le visage et en modeler la forme à l’infini. Pour redessiner son nez, par exemple, on mettra un ton clair le long de son arête, sur la largeur souhaitée, et on accentuera le contraste en dégradant une couleur plus foncée au niveau des ailes. Sur la base de ce principe presque ying-yang-esque, on peut redessiner la forme de son visage, en visant « l’idéale » forme ovale. Pour ce faire, on pourra agrandir ou rétrécir son front et son nez, creuser ses joues, camoufler un éventuel double menton, agrandir son regard et même ses lèvres. Tout est possible !

Le strobing : illuminer ses atouts
Là où le contouring offre l’option d’aller jusqu’à changer de visage ou de morphologie si on le souhaite, en jouant avec le contraste beige/brun, le strobing mise tout sur l’enlumineur. Le but est de mettre en lumière, littéralement, les parties de son visage que l’on préfère, et les accentuer, pour moins attirer l’attention sur ce qui ne nous plaît pas autant. Ainsi, on soulignera la rondeur de ses pommettes, la ligne de son nez, le dessin de son arcade sourcilière ou encore l’ourlet de ses lèvres à l’aide d’une texture nacrée qui attirera la lumière comme un aimant. Le choix du degré d’intensité des nacres et de quantité de produit à mettre vous appartient selon l’heure du jour, de la nuit, et votre envie de make-up léger, ou plus intense.

Deux techniques différentes et complémentaires
Le contouring redessine les contours avec un fini mat-lumineux, tandis que le strobing accentue les parties bombées du visage que l’on souhaite mettre en avant avec un fini irisé ou nacré. On ne parle tout simplement pas de la même chose. D’ailleurs, rien n’empêche de mixer ces deux techniques : sculpter son nez avec un contouring, et appuyer la courbe de ses pommettes avec une touche d’enlumineur !