Ongles abîmés : faut-il réduire la manucure ?

VISUEL5

Manucure, semi-permanent, faux-ongles, … c’est bien joli tout ça mais attention à adopter les bons gestes pour prévenir l’usure des ongles. Contrairement au fameux dicton, les ongles n’ont pas à souffrir pour être beaux. Aussi, pour éviter de vous retrouver avec des ongles abîmés, suivez le guide.

Une manucure dans le respect des règles de l’art

Manucure à répétition, poses de semi-permanent consécutives, … Vos ongles sont abimés et vous ne voyez qu’un seul et unique coupable : la manucure. Et pourtant, quelques bons gestes peuvent prévenir ce phénomène. Qu’il s’agisse d’une simple pose de vernis, d’un semi-permanent ou bien de faux-ongles, des règles de base s’appliquent pour protéger les ongles :

Pour commencer, une hygiène irréprochable s’impose pour protéger la santé des ongles.
En effet, en institut comme à la maison, l’hygiène n’est pas une option. À la maison, il convient de bien se laver les mains avant application et d’opérer avec des outils propres. En institut, les esthéticiens et esthéticiennes se doivent non seulement d’avoir les mains propres, de préférence, gantées, et de désinfecter leurs outils entre chaque cliente s’ils ne sont pas jetables. On évite ainsi des désagréments tels que les mycoses ou les infections qui peuvent endommager l’ongle.
L’application d’une base coat est indispensable pour préparer les ongles avant une manucure.
Vous le savez toutes (et mettez en application !) : on ne met pas de fond de teint avant d’avoir mis sa crème hydratante. Le concept est le même pour le vernis. La base coat est primordiale pour nourrir ses ongles. Fortifiés et protégés, ils pourront supporter la manucure et, mieux que ça encore, la faire durer.

La dépose, un exercice tout en douceur

La dépose est un exercice fastidieux que l’on se doit d’effectuer avec délicatesse. Suivez nos conseils pour ne plus jamais avoir à faire à des ongles abimés.

Retirez votre vernis avec un dissolvant doux. Pour commencer, ce message s’adresse aux impatientes, il est interdit de gratter son vernis au risque d’entamer la kératine de l’ongle. Le dissolvant est là pour retirer le vernis tout en douceur. Privilégiez une formule sans acétone pour éviter d’assécher vos ongles et enrichie en aloe vera pour le nourrir. C’est pas beau ça ?
Déposez votre semi-permanent comme il se doit. Pour éviter d’abîmer vos ongles, n’essayez surtout pas de gratter le gel semi-permanent au risque d’agresser la structure de l’ongle. Rendez-vous en institut pour laisser faire les pros. Une fois la surface de vernis limée, les bouts de vos doigts seront ensuite imbibés de dissolvant à l’acétone pendant une quinzaine de minute. Suite à cela, pas besoin de frotter, le vernis semi-permanent se décolle tout seul. Facile !
Retirez vos faux-ongles sans les arracher. Encore une fois ici, ne tentez pas de les arracher ! Une fois le bout de vos capsules coupées, les bout sde vos doigts trempent dans un bol rempli de dissolvant à l’acétone pendant 15 à 20 minutes. Une fois l’opération terminée, les capsules peuvent être retirées (délicatement). Le tour est joué !

Laisser nos ongles respirer de temps en temps

Une fois de temps en temps, il est important de laisser ses ongles respirer. Vernis, semi-permanent, faux-ongles, cela vaut pour toutes les techniques. Après plusieurs semaines de manucure (maximum 6), accordez à vos ongles une pause bien méritée, au risque de les asphyxier.

Profitez de cette pause pour nourrir vos ongles, les réparer si besoin. Massez les avec de l’huile de ricin (ou de l’huile d’olive selon ce que vous avez sous la main) pour les nourrir en profondeur. Et si cela ne suffit pas, il existe des soins pour ongles abîmés.

À la reprise des manucures, vous pouvez redémarrer doucement avec une base coat colorée pour des ongles beaux et nourris ou compléter la base coat d’un vernis soin. Vos ongles vous diront merci.

Oups il semblerait que Ou Créer un compte.